Être un animateur du jeu 55 ICÔNES

photo_novembre2015Qu’est-ce que le jeu 55 ICÔNES ?

Le jeu 55 ICÔNES contient un nombre fini d’images (55) de caractère archétypal (icônes) structurées à l’intérieur d’une interface de jeu circulaire. Le jeu rassemble des archétypes de plusieurs cultures ou, si vous voulez, plusieurs images primitives pouvant aider à construire nos images mentales.

Continuer la lecture de « Être un animateur du jeu 55 ICÔNES »

Le processus créatif lié à la conception du jeu 55 Icônes

pdficon_largeTélécharger l’invitation à l’exposition en format PDF

image_article

Je fais une recherche, et ce, depuis 30 ans pour traduire les comportements psychologiques en archétypes. Ma démarche à la fois artistique et scientifique se situe à cheval entre les sciences cognitives, l’histoire du langage symbolique et l’utilisation des images projectives en psychologie organisationnelle. L’ensemble de cette recherche est ponctué d’expériences artistiques, peinture, photo, création de tissus et de vêtements peints, qui m’ont permis de transposer le caractère abstrait de mon processus créatif. Dans l’exposition qui aura lieu au centre culturel Regina Assumpta à partir du 24 septembre, les œuvres proposées cristallisent ma mouvance imaginaire à travers différents types d’images, dont les dénominateurs communs sont les mouvements élémentaires et la couleur. L’ensemble des œuvres exposées, incluant le jeu 55 ICÔNES, témoigne de ma principale préoccupation : stimuler mon processus imaginatif en jouant avec l’abstraction et la figuration. Continuer la lecture de « Le processus créatif lié à la conception du jeu 55 Icônes »

Comprendre les problèmes de stress psychologique grâce à des images abstraites

L’approche 55 ICÔNES

image_articleL’objectif de l’approche est de faciliter la communication et la connaissance de soi en groupe au moyen d’un jeu sérieux. L’approche est particulièrement destinée à tous ceux et celles qui interviennent quotidiennement auprès de personnes souffrant de dépression, de choc post-traumatique, de détresse psychologique ou de déséquilibre mental à cause de situations ou d’événements perturbants.

L’approche ludique n’a pas à priori de visée thérapeutique et ne doit pas être utilisée pour soulager, voire guérir les personnes atteintes de maladie mentale. Sa première utilité est de servir de représentation symbolique pour mettre en image la complexité d’un développement psychique et psychologique. Le jeu de 55 images permet de recréer, symboliquement, une sorte d’équilibre psychique dans le simple fait de mettre en images la complexité de son monde intérieur. Les 55 images, incluant l’interface de jeu, sont toutes calibrées pour stimuler l’imagination et augmenter la profondeur dans la communication. Les exercices de groupe ou individuels aident à cerner les différents cycles de vie, professionnels et familiaux, correspondant à un développement psychologique spécifique.

Faire l’expérience de 55 ICÔNES, c’est s’ouvrir à la connaissance de soi par l’image pour mieux se raconter et prendre le temps de reconstruire, abstraitement, ce que nous considérons comme un monde furtif qui nous habite et nous transforme quotidiennement.

pdficon_largeEn savoir plus (PDF, 4 pages, 736 kb)

Les assises scientifiques et historiques
de l’approche 55 icônes

Les assises historiques et scientifiques du jeu 55 ICÔNES se rattachent à quatre mises en application.

INTRODUCTION :

  • Évaluer les états psychologiques et émotionnels en utilisant des images, des formes et des couleurs.
    Domaines scientifiques : psychologie, psychiatrie.
  • Créer un langage imagé universel issu de notre mémoire collective
    Domaines scientifiques : anthropologie, sociologie, histoire des civilisations, histoire du langage, science héraldique, histoire des religions, histoire des symboles, histoire des chiffres.
  • Comprendre certaines ambigüités perceptives qui modifient notre façon de voir la réalité, qu’elles soient du domaine de l’abstraction ou de la figuration.
    Domaines scientifiques : Optique, mathématiques, neurologie.
  • Calibrer notre développement psychologique par l’émission et la réception des ondes visibles à travers des exercices de projection et de représentation symbolique.
    Domaines scientifiques : Optique, physique quantique, spectroscopie, chromothérapie.

Approche_page1

La conception du jeu 55 ICÔNES tient compte de plusieurs avancées scientifiques dans divers domaines comme la psychiatrie, la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, la physique quantique, la spectroscopie, la chimie, les mathématiques, l’optique et les neurosciences de même que des expériences picturales de peintres et illustrateurs de renom.

L’objectif du jeu est de faciliter la communication et la connaissance de soi. Le jeu est particulièrement destiné à tous ceux et celles qui interviennent quotidiennement auprès de personnes souffrant de dépression, de choc post-traumatique, de détresse psychologique, de déséquilibre mental à cause de situation ou d’évènements perturbants.

Le jeu n’a pas à priori de visée thérapeutique et ne doit pas être utilisé pour soulager, voire guérir les personnes atteintes de maladie mentale. Sa première utilité est de servir de représentation symbolique pour mettre en image la complexité d’un développement psychique et psychologique. Le jeu permet de recréer une sorte d’équilibre psychique dans le simple fait de mettre en images la complexité de son monde intérieur. Les 55 images du jeu, incluant l’interface, sont toutes calibrées pour stimuler l’imagination et augmenter la profondeur dans la communication. Les exercices de groupe ou individuel aident à cerner les différents cycles de vie, cycles professionnels et cycles familiaux, correspondant à un développement psychologique spécifique.

Faire l’expérience de 55 ICÔNES, c’est s’ouvrir à la connaissance de soi par l’image pour mieux se raconter et prendre le temps de reconstruire, abstraitement, ce que nous considérons comme un monde furtif qui nous habite et potentiellement nous transforme quotidiennement.

Michel Delage

pdficon_largeEn savoir plus (PDF, 32 pages, 2.6 Mo)

Jouer : c’est sérieux

Jouer au jeu de dame, aux échecs comme aux multiples jeux de cartes et bien d’autres en utilisant des interfaces, facilitent les contacts entre individus dans le simple fait de créer un espace virtuel de rencontre à l’intérieur d’un mode de communication axé sur des interactions prédéterminés. Rapidement ces espaces virtuels supportent un contexte d’apprentissage lié à la connaissance de soi.

Que ce soit dans le but d’acquérir un nombre spécifique de points ou d’argent, d’apprendre à mémoriser des combinatoires mathématiques ou d’affiner sa vision stratégique dans un jeu de guerre et de territoire, l’essentiel se résume toujours à développer ses forces dans l’esprit et de s’auto évaluer à travers des objectifs simples et souvent quantifiables. Ces espaces virtuels de rencontre, à caractère ludique, sont toujours régies par des règles et des méthodes de jeu afin de mieux définir une problématique à résoudre, le tout agrémentés d’une récompense symbolique pour ceux et celles qui réussissent à trouver la solution aux défis proposés. Continuer la lecture de « Jouer : c’est sérieux »

Un nouveau langage imagé : 55 archétypes et une interface de jeu

Projet  faire image 2

«Connaîs-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux» est une maxime que Socrate a pris à son compte qui était gravée sur le temple de Delphes.

Aujourd’hui la connaissance de soi est beaucoup plus à caractère psychologique que philosophique et l’univers dont nous devrions parler serait plutôt celui du monde du travail. C’est effectivement dans nos différents milieux de travail qu’il faut améliorer la qualité de notre environnement psychologique. Avec un taux record de dépression, de dépendances aux drogues, de violence verbale, de harcèlement moral et de bien d’autres malaises liés à des problèmes relationnels, il n’est pas surprenant que nos structures de travail soient dans une sorte de fin de cycle.

Pour nous permettre d’imaginer de nouvelles solutions et d’innover en matière de relation, je vous propose un jeu sérieux facilitant la connaissance de soi grâce à un nouveau langage imagé. Continuer la lecture de « Un nouveau langage imagé : 55 archétypes et une interface de jeu »

Redémarrage psychologique

D0018592

Quand votre ordinateur est surchargé et que certaines applications ne fonctionnent plus, quand vous réussissez à vous débarrasser d’un virus mais que certains de vos dossiers ont été affectés,  alors vous redémarrez votre machine pour qu’elle revienne à la case départ ou, si vous voulez, pour que vos applications reviennent à une version non contaminée. L’être humain possède-t-il une fonction semblable, face à des dommages psychologiques, grâce à laquelle son cerveau pourrait revenir rapidement à une version «non encore endommagée» ?

Ce bouton «redémarrer» prend plusieurs formes dans notre vie, et ce, dès notre plus tendre enfance. Le bébé naissant a besoin de se nourrir et le sein maternel devient son seul et unique objectif à un point tel que la fameuse tétine en caoutchouc lui permet de revenir à cet état psychologique de fusion avec la mère. L’utilisation de ce sein de remplacement peut facilement être vue comme le retour à un état d’être sécurisant. Le bébé n’a pas d’autre repère que celui de se reconnecter physiquement à sa mère. Continuer la lecture de « Redémarrage psychologique »

Les trous noirs : une source d’inspiration

trou_noir

Si les trous noirs sont des événements célestes pouvant être considérés comme les créateurs du monde 1 et que l’eau de notre planète figure comme l’origine de la vie, ne pourrait-on pas établir un lien entre ces deux phénomènes d’ordre de grandeur diamétralement opposé ?

Dans notre monde terrestre, le culte de la source sacrée pure et génératrice de vie, logée au cœur même de la matière vivante, nous fait toujours penser au côté rare et précieux de l’essence même de notre biodiversité. Les trous noirs pourraient-ils avoir le même statut de source génératrice de «vie» stellaire  ? Pour que ces deux phénomènes puissent se comparer, il faut qu’ils possèdent au moins un dénominateur commun. Les ondes calorifiques pourraient bien être ce lien. Continuer la lecture de « Les trous noirs : une source d’inspiration »

Un processus de transformation dévoilé par la couleur

un processus de transformation

Le choix des couleurs de nos vêtements permet-il de révéler un processus de transformation à l’intérieur de nous à l’exemple de la couleur verte des feuilles lors du cycle de la photosynthèse ? Se pourrait-il que nous utilisions aussi la couleur pour afficher les modulations de nos traits de personnalité au quotidien ?

La couleur des plantes révèle une transformation physique à l’intérieur d’un processus d’absorption de la lumière. Les feuilles, en captant une onde visible (un rouge tirant vers le magenta), rejette la couleur opposée, soit la couleur verte. Ce cycle de la photosynthèse entraîne la construction de chaînes carbonées (des molécules d’hydrogène et de carbone) qui créent les capteurs solaires que sont les feuilles. D’une saison à l’autre, ce cycle est souvent ralenti, voire stoppé à cause des multiples changements de température. Continuer la lecture de « Un processus de transformation dévoilé par la couleur »

Se préparer à un grand changement de paradigme

se préparer

«Quand le dernier arbre aura été coupé, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, vous découvrirez, mais trop tard, que l’argent ne peut pas se manger»
Proverbe amérindien

De quoi s’agit-t-il au juste quand on parle de changement de paradigme * ?

Nous avons tous et toutes une vision partielle du monde actuel, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Mais il arrive un temps où nous sommes obligés de modifier cette vision pour nous ajuster au développement futur de nos sociétés. Continuer la lecture de « Se préparer à un grand changement de paradigme »