55icônes.tv

Bornes relationnelles – série WEB

10 démos pour faciliter la conception d’une série WEB dont le sujet sera l’Art relationnel en milieu urbain avec l’interface 55 ICÔNES.

 

1- Le concept d’art relationnel en période de Covid-19

Malgré la période pandémique liée à la COVID-19, il est possible de faire des interventions en art relationnel tout en respectant les consignes de distanciation sociale. Michel Delage explique comment, malgré les exigences sanitaires, rester en interaction avec les participants et utiliser l’interface 55 ICÔNES pour stimuler son imagination.

2- Explication du concept de borne relationnelle dans des lieux publics

Cette vidéo résume le concept de borne relationnelle en milieu urbain en trois volets :
A- Intervention dans des lieux publics
B- Interprétation des images abstraites par les participants(es)
C- Création d’une nouvelle expérience relationnelle

3- Le rôle de l’animateur

L’artiste animateur, en incitant le public à raconter des histoires en lien avec le langage symbolique 55 ICÔNES, doit faire en sorte que les interactions restent ludiques. Michel Delage explique comment animer le stand 55 ICÔNES en stimulant l’imagination des participants et comment les accompagner dans leurs exercices de storytelling.

4- Art relationnel à la Place d’Armes

Plusieurs espaces publics sont propices aux interactions en art relationnel, qu’ils soient touristiques ou des lieux de passage. Par exemple, la Place d’Armes à Montréal est fréquentée par une clientèle multiethnique et multigénérationnelle qui ne demande qu’à vivre une expérience relationnelle à caractère ludique. Les enfants tout comme les adultes veulent s’exprimer.

5- Le langage symbolique dans une rue piétonnière

Jouer avec son monde imaginaire dans la rue demande de faire un effort imaginatif. Pour faciliter l’exercice, l’animateur utilise l’interface 55 ICÔNES. Le langage symbolique est un fabuleux dénominateur commun pour toutes les cultures, qui fait partie de notre bagage psychique et psychologique. Dans la rue, les gens participent volontiers, car ils veulent se raconter et être écoutés.

6- Montréal multiethnique

À Montréal, beaucoup de communautés culturelles ont participé d’une façon bénévole à nos interventions publiques pour nous raconter des histoires et ont ainsi enrichi cette idée de provoquer de nouvelles relations en utilisant notre monde imaginaire. Comme Montréal est une ville de plus en plus multiethnique, les histoires sont souvent racontées dans la langue des participants pour faciliter l’expression de soi.

7- Imaginer la paix sociale

Faire l’exercice public d’exprimer son monde imaginaire entraîne une ouverture à l’autre et à son environnement qui permet de créer un moment de paix sociale. Ce moment de partage ludo-imaginatif est une façon de transmettre ses valeurs humaines en prenant le langage symbolique comme vecteur de communication.

8- ATSA 2019

Pendant l’événement Cuisine ta ville 2019 de l’organisme ATSA, nous avons fait une installation complexe pour augmenter les interactions avec le public présent. L’événement a eu lieu dans le Quartier des spectacles au cœur même de Montréal. La collecte d’histoires racontées a été fabuleuse. Les enfants de tous âges ont beaucoup participé.

9- Installation d’une borne relationnelle dans un parc

Cette publicité de 2 minutes montre comment installer rapidement une borne relationnelle en milieu urbain. Le concept est résumé en une seule phrase.

10- Art relationnel Paris 2019-2020

Nous sommes allés à Paris en janvier 2019 et en janvier 2020 pour participer au colloque sur la créativité de Créa-France. Nous en avons profité pour faire des interventions dans des lieux publics et recueillir autant des histoires racontées en lien avec l’interface 55 ICÔNES que des commentaires sur l’importance de jouer avec son monde imaginaire d’une façon spontanée en milieu urbain. Nous souhaitons implanter ce type de borne relationnelle dans d’autres grandes métropoles.